La vie est douce, le blog d'une fille heureuse, si, si... <data:blog.pageName/> <body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d5484318379934181889\x26blogName\x3dLa+vie+est+douce\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dTAN\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://douceurdevie.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://douceurdevie.blogspot.com/\x26vt\x3d5895345699383198999', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

La vie est douce

J'ai déjà fait le blog de fille triste, maintenant, je me mets au blog de fille heureuse.

 

Trève de Noel

Voila c'est Noël, je pars. (Non pas que je sois très assidue ici, mais j'avais envie de vous prévenir quand même.)

J'ai toujours pas de sapin, j'ai une angine et une migraine depuis 3 jours qui me clouent au lit, subséquemment je n'ai pas pu faire toutes mes courses de Noël, mais je le sens quand meme....


 
 

C'est quoi le romantisme ?

Mon chéri il est romantique-control-freak. Moi, je suis plutot romantique-funny-loose...


Libellés :

 
 

Phénoménologie de l'herméneutique

Est-ce qu'on ne pourrait pas tous se mettre d'accord une bonne fois pour toutes que les bisous, c'est une des choses les meilleures dans la vie ?








Voila, alors bisoutez vous les uns les autres. En plus ca tient chaud


 
 

De tout, de rien

Je suis une marmotte. Et aussi un hippopotame. Oui, je ne fais pas assez de sport en ce moment et je suis cassée après un pauvre cours de yoga... J'ai l'impression de ressembler à un hippopotame. Mignon l'hippopotame, mais gros quand meme hein.


Ca me fait penser à deux nanas (55/60 ans) hier, dans les vestiaires :

"Et toi, tu pèses combien Martine (noms non contractuels) ?
- (fière) Oh, 42 kg
- (encourageante, mais un peu dég quand meme) Ah oui, c'est bien, et puis, t'as jamais été grosse, toi.
- (fière et insistante) Non non, j'étais plus grosse quand j'étais jeune. Je pesais 55kg avant de me marier. C'est après que j'ai minci.
- (soulée) C'est bien.
- Oui, et puis dans ma famille, on n'a pas de disposition à être mince, ma mère était beaucoup plus ronde et ma soeur, je t'en parle pas."

J'ai failli m'incruster dans la conversation pour leur lancer un :
"Oui, bah moi j'en pèse 55 mais j'ai des plus gros seins, na !"
Mais ma maman m'a trop bien élevée pour ca.


Sinon, j'ai aussi découvert un site exceptionnel, après les sexycentristes,  un nouveau site de rencontres politiques : les rencontres à gauche.  J'imagine d'"ici les annonces : "Jeune homme pour la loi SRU cherche jeune femme pour l'avortement pour plancuter tranquille cet hiver".




On va tester ?

Libellés : , , ,

 
 

Une panne de mélancolie

Nouveau concept : le creux de la vague de la vie.  On ne sait plus trop où on est, il fait noir. Ca avance, mais on ne sait pas vers où. Et puis, il fait aussi un peu froid.

J'ai un calendrier de l'avent, un amoureux formidable, un job interessant, et je fais des études qui me passionnent. Je m'apprete à partir au Japon, à NYC et en Egypte pour 6 mois et tout ca, ca me laisse un peu indifférente. C'est très étrange. C'est le creux de la vague de la vie. Noel arrive tout seul, je n'ai meme pas eu le temps de l'attendre qu'il est déjà presque là et ca ne me fait pas grand chose.

J'ai passé mes émotions en pilote automatique on dirait.


(Bah en fait non)

Pourtant, parfois, elle refont surface. Je me suis mise à dessiner a la pastelle. J'ai follement envie d'écrire en lisant le dernier Beigbeder (qui d'ailleurs, s'améliore avec l'age, merci frédéric). Mais parfois, je me dis (betement, comme une sale ado), que je suis plus productive "artistiquement" parlant (c'est-à-dire que j'arrive à exprimer des emotions plus fortes) quand je suis malheureuse.

Bref. C'était le post qui ne sert à rien. Mais le jour où j'ecrirai quelque chose qui sert àquelque chose, je vous préviendrai, hein.